Inis Mór - (signifiant grande île) comme son nom l'indique est la plus grande des trois îles d'Aran. Située dans la baie de Galway, Inis Mór mesure environ 12 km de long et 3 km de large. Inis Mór est comme un musée en plein air avec plus de 50 monuments différents d'héritage pré-chrétien, chrétien et celtique. Inis Mór présente également plusieurs caractéristiques géologiques majeures, dont une piscine naturelle qui s'appelle Poll na bPéist, des trous de soufflage et certaines des falaises les plus spectaculaires d'Europe.

Le temps de navigation jusqu'à Inis Mór est de 40 minutes.

Le village de Kilronan ( Cill Rónáin ) est le principal port et village d'Inis Mór et c'est là que la plupart des visiteurs découvrent l'île pour la première fois. Kilronan s'est beaucoup développé au cours des dix dernières années et est un village vivant, doté de nombreuses commodités modernes, qui coexistent confortablement avec les pratiques et la culture traditionnelles. Le village tire son nom du monastère de St. Ronan. La plupart des magasins, pubs, hôtels, chambres d'hôtes, auberges, restaurants et autres services de l'île, tels que la location de vélos, la poste, l'office du tourisme et la banque, sont situés à Kilronan.

Musique

La musique traditionnelle est toujours populaire sur l'île et les visiteurs sont souvent surprit par des sessions de musique improvisée dans les pubs locaux.

Culture

Malgré toutes les épreuves qu'elles ont endurées au fil des ans, les îles Aran ont obstinément conservé leur culture et leur mode de vie forts et uniques. Cette culture et ce mode de vie ont été une source d'inspiration majeure pour des écrivains, des cinéastes et des artistes de renommée mondiale au fil des ans, notamment John Millington Synge, Robert Faherty et l'homme du coin Máirtin Ó Direáin pour n'en citer que quelques-uns.

Le Centre du patrimoine (Ionad Árann) fait la chronique de l'existence difficile de la population de l'île, qui vivait dans de petites fermes de calcaire aride ou dans les eaux dangereuses de l'Atlantique. Vous pouvez également en trouver de nombreuses preuves sur les nombreuses plaques de pierre visibles autour de l'île, érigées à la mémoire de ceux qui ont perdu la vie en mer. On y trouve des échantillons des Hooker Boats, célèbres à Galway et Aran, et des Currach (bateaux à rames) qui étaient utilisés pour tous les besoins des habitants de l'île.

The Man of Aran, de Robert Faherty, est un film des années 1930 enregistré sur une période de deux ans qui capture l'essence d'Aran et les luttes quotidiennes des habitants de l'île de construire une vie dans un environnement difficile en luttant contre les éléments.

Les festivals/Patrún/La course de bateaux

Patrún est la fête annuelle qui se tient sur Aran pour célébrer les saints patrons de chacune des îles. La journée est pleine d'action et comprend des activités pour tous les groupes d'âge, notamment des courses de bateaux (Hooker et Currach), de la natation, des compétitions pour enfants sur la plage, tir à la corde, des courses d'ânes, de la musique et de la danse sur la jetée. Ce festival, qui se tient le dernier week-end de juin, célèbre la culture et les traditions d'Aran au fil des ans.

 

Transport

Il y a trois modes de transport disponible pour les visiteurs pendant leur séjour sur l'île.

Les modes de transport suivants sont tous disponibles à partir de Kilronan:

  • Location de vélos

  La location de vélos est le moyen de transport le plus populaire sur l'île. Plus de 1 000 vélos sont disponibles à la location sur le quai de Kilronan, ce qui permet aux visiteurs de parcourir l'île à leur propre          rythme. Il existe un grand choix de vélos de suspension pour hommes et femmes, de vélos de ville, de tandems, de vélos tag-along, de vélos suiveurs et de vélos pour enfants. Les casques et les cadenas                sont fournis gratuitement.

  • Tour en mini-bus

  Il existe un certain nombre de compagnies qui proposent des tours en minibus sur l'île. Tous les guides touristiques sont natifs de l'île et sont bien informés sur l'histoire, la faune et la flore de l'île. Les                 tours en minibus durent environ 2,5 à 3 heures, avec un arrêt d'une heure à Dún Aonghasa (Dun Aengus). Les tours coûtent généralement 15,00 € (tarifs de groupe disponibles) et les minibus font office de         taxis le soir.

  • Poney et Carriole

  Le poney et la carriole étaient le moyen de transport traditionnel des habitants de l'île et sont toujours disponibles pour les visiteurs à leur arrivée sur le quai. La taille des carrioles varie de 2 à 8                           personnes. Le poney et les carrioles sont conduits par des habitants de l'île qui ont une grande connaissance et des histoires divertissantes de la vie sur l'île.

Logements

Il y a un grand choix de logement disponibles sur l’île. Par exemple, un hôtel, les chambres d’hôtes, les glamping pods et les auberges de jeunesse, cependant, veuillez noter que les places sont limitées, nous vous conseillons donc de réserver longtemps à l’avance lorsque cela est possible.

Vous trouverez ci-dessous une liste des logements disponibles sur l'île

  • Clai Ban B&B, Kilronan, Inis Mór, Aran Islands. Tel: 099 61111
  • Ard Einne Guesthouse, Killeaney, Inis Mór, Aran Islands. Tel: 099 61126
  • Pier House Guesthouse, Kilronan Pier, Inis Mór, Aran Islands. Tel 099 61417
  • Seacrest B&B, Kilronan Village, Inis Mór, Aran Islands. Tel 099 61292
  • Self-Catering Thatch Cottage à louer.
  • Bayview Self-Catering Apartments, Kilronan Tel 091 562278
  • Aran Islands Hotel Kilronan, Inis Mór, Aran Islands Tel 099 61104
  • Dormer House B&B, Kilronan, Inis Mór, Aran Islands Tel 099 61125
  • Kilmurvey House, Kilronan, Inis Mór, Aran Islands Tel 099 61218
  • Kilronan Hostel, Kilronan, Inis Mór, Aran Islands. Tel 099 61255
  • An Crugan B&B, Kilronan Inis Mór, Aran Islands. Tel 099 61150
  • Tigh Fitz Guest House, Killeany. Tel: 099 61213
  • Ard Mhuiris B&B Tel: 099 61208
  • Radharc na Ceibhe B&B, Kilronan, Inis Mór, Aran islands Tel: 099 61297
  • An Realog B&B, Mainistir, Inis Mór, Aran Islands. Tel: 087 2036051

Patrimoine

The Aran Sweater (Le pull d'Aran)

Le pull d'Aran est originaire des îles d'Aran mais il est très connu autour le monde, vu sur la passerelle de maisons de couture telles que Mulberry et Michael Kors. Les pulls étaient tricotés par les femmes de l'île pour les pêcheurs et les agriculteurs de l'île afin de les protéger des rigueurs du climat atlantique. Les pulls, fabriqués en laine, étaient résistant à l'eau, très respirants et avaient une excellente couche isolant.

Le pull d'Aran comporte une variété des points, chacun ayant sa propre signification et reflétant souvent l'art celtique que l'on trouve dans des sites du néolithique tels que Newgrange, Co. Meath. Les combinaisons des points que l'on trouve sur les pulls ne sont pas identiques et sont liées aux familles, à leur histoire et à leur identité. Elles peuvent transmettre de vastes quantités d'informations à ceux qui savent les interpréter. Ces pulls ont souvent été utilisés pour aider à identifier les corps de pêcheurs se sont échoués sur la plage à la suite de tragédies en mer. Un registre officiel de ces dessins historiques a été établi et peut être consulté au magasin, Aran Sweater Market, à Inis Mór.

Flore

La proximité du Gulf Stream offre un climat modéré et agréable et il favorise également un mélange unique de flore alpine et méditerranéenne tout au long de l'année. Au printemps et au début de l'été, il y a un quantité innombrable des petits champs arides entouré par des murs de pierre qui sont inondés de couleurs et un merveilleux arôme des fleurs sauvages. La flore irlandaise indigène, composée de campanules, de scabieuses, de trèfles rouges, de paquerettes et de saxifrages, est répandu, ainsi qu'une variété de «dryas octopetala» arctique et de «gentiana verna» et «minuartia verna» alpines.

Langue

Le gaélique (irlandais) est la première langue de la population de l'île ; mais tous sont bilingues. Inis Mór est l'un des derniers bastions de la langue gaélique, et chaque année des centaines d'étudiants (Gaelgóirí) se rendent dans les écoles gaéliques de l'île pour améliorer leur niveau de gaélique. Pendant l'occupation cromwellienne au 17e siècle, le gaélique était interdit parce que l'anglais était la langue officielle. Malgré la menace de persécution, les habitants de l'île ont continué à parler le gaélique en privé et la langue a survécu. Les habitants de l'île sont très fiers de leur langue et elle est parlée tout autant parmi la population jeune.

Pêche

La pêche a toujours été une activité importante pour les habitants de l'île. Le paysage calcaire aride ne pouvait pas produire de grandes quantités de nourriture, mais on pouvait toujours compter sur la mer pour fournir une riche source de poissons.

De nos jours, la pêche sur Aran est surtout de la pêche au rocher, mais certains pêcheurs utilisent encore les anciens «currachs» (bateaux à rames), que l'on peut toujours voir parsemés sur la côte de l'île. On y pêche une grande variété de poissons, y compris le cabillaud, le merlan, le maquereau, la lotte, le saint-pierre, le colin et, de façon saisonnière, le homard et les crevettes.

Events

De nombreux festivals et événements se déroulent tout au long de l'année à Inis Mór, beaucoup sont uniques aux îles, comme le festival de Patrún.

Patrún est le festival annuel qui se déroule sur Aran pour célébrer les saints patrons de chacune des îles. La journée est pleine d'action et comprend de nombreuses activités amusantes, à l'ancienne et saines pour tout âge, comme les courses de bateaux (Hooker et Currach), la natation, les compétitions pour enfants sur la plage, tir à la corde, les courses d'ânes, la musique et la danse sur le ancien quai. Ce festival, qui se déroule le dernier week-end de juin, célèbre la culture et les traditions d'Aran au fil des ans.

Consultez notre page d'événements pour obtenir un calendrier des événements pour chacune des îles.

Historical Sites

Dún Aonghasa/Dún Aengus (Fort d'Aongus) est un fort en pierre spectaculaire situé sur le point le plus élevé des falaises (90 mètres) de la côte sud ; il offre une vue imprenable sur la côte ouest d'Irlande. Dún Aonghasa est considéré comme l'un des plus importants sites préhistoriques d'Europe occidentale ; il est devenu un monument national à la fin du XIXe siècle et est conservé par le Centre de Conservation du Patrimoine. Des fouilles récentes ont trouvé des preuves d'activité humaine datant de plus de deux mille cinq cents ans. Couvrant une superficie de 5 hectares, l'intérieur du fort de la colline est divisé en une enceinte extérieure, centrale et intérieure par trois murs courbes se terminant au bord de la falaise. À l'extérieur de l'enceinte centrale, le fort a été fortifié par une large bande de piliers serrés (chevaux de frises).

Na Seacht dTeampaill (Les Sept Églises) est le nom donné aux ruines de deux petites églises, de quelques puits sacrés, d'un cimetière et de quelques bâtiments domestiques sur l'ancien site monastique fondé par Saint Breacán. C'est le plus bel exemple d'établissement monastique sur Inis Mór.

L'île était un lieu de pèlerinage extrêmement important dans l'Antiquité, et la présence de morceaux de trois croix celtiques très impressionnantes, datant du 12ème siècle, sur l'île donne une indication de son importance. Malheureusement, la croix des Sept Églises a été brisée par des soldats cromwelliens au 17e siècle et a ensuite été utilisée pour réparer un château qu'ils occupaient. Les vestiges des deux autres croix se trouvent dans l'église de Teaghlach Éinne.

Teaghlach Einne (Maison de St Enda) est une petite église, à moitié enterrée dans le sable du cimetière de Cill Einne (Killeany) au sud-est de l'île. Le cimetière a au moins 1 500 ans et est toujours utilisé comme principal lieu de sépulture de l'île. Il contient la tombe de Sainte Enda, mort vers 535 après J.-C., le saint patron d'Inis Mór.

La Tour Ronde avait à l'origine une hauteur d'environ 35 mètres et remonte au 9ème siècle. Malheureusement, elle a été endommagée à l'époque cromwelllienne, et plus tard une nouvelle fois par la foudre. Actuellement, elle ne mesure que 4 mètres.

Dún Dúchathair (Le Fort noir). Dún Dúchathair se trouve à un kilomètre et demi à l'ouest de Killeany, via les falaises. À l'origine, c'était probablement le plus grand fort de l'île, mais il est maintenant plus petit que celui de Dún Aonghus. Les visiteurs peuvent cependant profiter de la solitude qu'il offre, contrairement à Dún Aonghus. Il est entendu que le nom vient du calcaire de couleur foncée qui est caractéristique de cette région. Le fort est constitué d'un mur en terrasses entourant les vestiges de quelques maisons d'habitation anciennes connues sous le nom de Clocháns.

Clochán na Carraige: Un «clochán» est une hutte de forme ovale avec un toit de pierre en encorbellement (comme une ruche). Bien qu'il y en ai beaucoup sur l'île, celle de Struthán, près de Kilmurvey, est l'exemple le mieux conservé. Les moines ermites, en guise de punition et d'abnégation, occupaient ces huttes en isolement du reste de leur ordre.

Teampall Bheanáin: Cette petite église, qui surplombe la baie de Killeany et les villages de Kilronan et Killeany, est apparemment la plus petite église du monde mesurant 3,7 m x 1,8 m. Les vestiges sans toit de l'église sont situés sur le promontoire à l'est d'Inis Mór et constituent un excellent exemple de l'une des premières églises chrétiennes. Elle est orientée sur un axe nord-sud -- au lieu de l'axe est-ouest qui était plus commun pour la plupart des structures chrétiennes -- parce qu'elle a été construite sur un site particulièrement exposé au vent. Il y a une petite fenêtre sur son côté ouest. À proximité se trouvent les vestiges d'un mur d'un fort (cashel), une structure d'habitation et une petite hutte (clochán).

Dún Eoghanachta: Ce fort se trouve sur la pointe la plus à l'ouest de l'île, dans la ville d'Eoghanacht, au sud du village de Sruthán. Il se compose d'un seul mur circulaire à deux terrasses d'une hauteur impressionnante. Les vestiges de plusieurs Clochain (maisons en pierre) se trouvent à l'intérieur. Le fort tire son nom de la tribu Eoghanachta de Munster, qui était associée à l'île à l'époque médiévale.and in medieval times.

Dún Eochla est une superbe forteresse de pierre située au point le plus élevé d'Inis Mór. Les murs intérieurs mesurent environ 5 mètres de hauteur et plus de 3 mètres de profondeur. Avec son emplacement fantastique et son état remarquable, ce fort mérite bien plus d'attention qu'il n'en reçoit. Le fort offre une vue de près de 360 degrés sur l'île. On estime que Dún Eochla a été construit entre 550 et 800 après J.-C.

Teampall Chiaráin, également connu sous le nom de Mainistir Chiaráin, est situé au nord-ouest de Kilronan, tout près de la route de Kilmurvey. L'église/monastère a été construit pour St. Ciarán au cours du 12ème siècle et ses ruines sont faciles à visiter. La partie la plus frappante des vestiges sans toit sont les portes et les fenêtres étroites. L'église est construite dans ce que l'on appelle le style transitionnel. Un ancien cadran solaire et un puits sacré se trouvent sur les terres de l'église, ainsi que plusieurs pierres sculptées de croix du XIIe siècle. Près de l'église se trouve un tombeau préhistorique.

Arkin Castle: Les ruines de cette maison-tour se dressent sur la rive sud de la baie de Killeany. Ce château a probablement été construit par John Rawson, à qui Elizabeth I avait accordé les îles en 1588. Il a été fortifié par Lord Clanrickard contre les Cromwelliens qui en ont pris le contrôle en 1652, l'ont perdu et l'ont repris en 1653.

Caractéristiques géologiques: La géologie de l'île est principalement constituée de calcaire karstique, apparenté à la région de Burren Co. Clare à l'est et non aux granites du Connemara au nord. Les calcaires, qui datent de la période Visean (Carbonifère inférieur), se sont formés sous forme de sédiments dans une mer tropicale il y a environ 350 millions d'années et se sont comprimés en strates horizontales avec des coraux fossiles, des crinoïdes, des oursins et des ammonites. La glaciation qui a suivi la phase namuroise a permis une plus grande dénudation. Le résultat est que les îles d'Aran sont l'un des plus beaux exemples de paysage glacio-karstique au monde.

Poll na bPéist («Le trou de ver»): Cet étang rectangulaire qui est entièrement naturel est situé sur la côte sud de l'île, près de Dún Aonghasa. Lorsque la marée monte et descend, l'eau s'engouffre sur les côtés à partir d'une grotte située en dessous. Des années de cette pratique ont fait apparaître des ruisseaux sur les côtés, donnant l'impression de minuscules chutes d'eau. La meilleure façon de voir les choses est d'observer la marée montante, ou lorsque la mer est agitée. Vous pouvez atteindre ce «trou de ver» en marchant le long des falaises depuis Dún Aonghasa, ou de l'autre côté du «trou de ver» en suivant les panneaux indicateurs depuis le village de Gort na Gcapall.

Plages

Inis Mór possède des plages fabuleuses, sûres et propres. L'une des plus belles plages de l'île d'Aran est la plage de Kilmurvey, récompensée du drapeau bleu, juste au nord-est de Dún Aonghasa. Cette plage intacte est située dans une baie abritée, et l'eau bleue et propre est parfaite pour faire trempette. La plage et le village de Kilmurvey sont connu pour avoir été le lieu de tournage du film/documentaire irlandais de renommée mondiale Man of Aran, tourné en 1934 sur Inis Mór et réalisé par Robert J. Flaherty. Un ensemble de chaumières construites pour le film, nommés en conséquence The Man of Aran Cottages, est situé à l'ouest de la plage et sert aujourd'hui de restaurant et de chambre d'hôtes.